Notre projet vous intéresse ? Vous souhaitez y contribuer ? Écrivez-nous : contact@archipelduvivant.org

ANNUAIRE : ZAD, MDP, MER

par Moko avec l’aide de toutes les personnes qui ont contribué dont Céline Jeanesson

ZAD, MDP, MER ?

Que ce soient les ZAD (Zones A Défendre), les MDP (Maisons Du Peuple) ou les MER (Maison de l’Ecologie et des Résistances), il y a un point commun à toutes ces initiatives : l’occupation d’une zone ou d’un lieu afin de créer un endroit un tant soit peu libre pour l’émancipation au sein d’un système isolant, emprisonnant et malsain. Lieux d’accueil, de partage, d’échanges et de convivialité, ces occupations se sont multipliées ces derniers temps avec leurs spécificités. Les premières à être apparues sont les ZAD, dont certaines datent de plusieurs décennies.

Qu’est-ce qu’une ZAD ?
Le principe est d’occuper une zone plus ou moins riche en végétation et en biodiversité pour empêcher un projet imposé, poursuivant des objectifs inutiles et même néfastes, de ravager la zone. Ceci, tout en permettant de nouvelles expérimentations sociales très souvent inspirées de la philosophie anarchiste. La plus connue est la ZAD de Notre-Dame-des-Landes qui a permis d’empêcher la construction d’un aéroport malgré de grandes souffrances endurées par les offensives des forces de l’ordre. Depuis quelques années, les ZAD se sont multipliées à divers endroits au point que l’on s’y perde, d’où cet annuaire. Il renseigne aussi bien les ZAD toujours occupées que celles qui ont été expulsées, parce que même s’il y a eu expulsion, la zone peut toujours être à défendre et même si ce n’est plus le cas, des collectifs se sont constitués, c’est donc une possibilité de se retrouver sur d’autres combats. A ce jour, 28 ZAD sont référencées (mais il y en a d’autres) dont au moins 4 d’occupées.

Qu’est-ce qu’une Maison du peuple ?
Les maisons du peuple sont apparues avec le mouvement des gilets jaunes, lorsque des militant.e.s ont souhaité occuper des lieux inhabités pouvant devenir des squats pour accueillir des personnes en situation de précarité (migrant.e.s, sans abris), des événements culturels ou militants, se retrouver, échanger, s’organiser…

À la différence des ZAD, ce ne sont pas des espaces de biodiversité à protéger mais des lieux inhabités pouvant être investis pour développer leur potentiel d’accueil, des lieux d’échanges conviviaux et d’organisation. Il en existe à ce jour (16/08/2020) 4 d’occupées, une à Saint-Nazaire, une à Nantes, une à Toulouse et une à Pibrac, près de Toulouse.
Une petite mention au village du peuple de Donges qui n’est pas un lieu mais un ensemble de lieux, un peu comme un écovillage, à la différence qu’il est occupé, comme les squats, contrairement aux écovillages où les lieux sont habités par leurs propriétaires.

Qu’est-ce qu’une MER ?
Les Maisons de l’Ecologie et des résistances sont apparues avec le mouvement Extinction Rebellion quand des militant.e.s ont souhaité ouvrir des squats, dans la même dynamique que les maisons du peuple, mais qui seraient issus non pas du mouvement des gilets jaunes mais de militant.e.s d’Extinction Rebellion, avec la dimension écologiste. Bien qu’en réalité, les deux mouvements échangent et les luttes qu’ils mènent se retrouvent et se nourrissent l’une et l’autre. Comme pour les Maisons Du Peuple, les MER sont des lieux inhabités et donc squatés tandis que les ZAD sont des terres occupées. Il en existe à ce jour (16/08/2020) deux qui sont occupées – les MER de Cenon près de Bordeaux et Cachan en Île-de-France – et une qui a été expulsée, la MER de Rennes.

Cet annuaire a été réalisé principalement à partir des sources suivantes :

  • Des renseignements donnés par une personne voyageant entre les ZAD
  • Des renseignements donnés par une personne du collectif Terres Communes
  • Une carte des ZAD réalisée par Céline Jeanesson et le tableau de renseignements associé (ci-dessous)
  • Des renseignements donnés de militant.e.s d’Extinction Rebellion
  • Les renseignements trouvés en cherchant sur internet

Vous découvrirez dans l’annuaire différentes informations utiles à partager. Dans l’ordre :

  • Le nom de la ZAD, MDP ou MER
  • La localisation (département et ville)
  • Le statut : si la zone ou le lieu est occupé·e, non occupé·e ou a été expulsé·e et n’est plus occupé·e
  • Le projet contesté
  • La situation du projet contesté : Abandonné, retardé ou maintenu
  • La période d’occupation
  • Des articles de presse pour contextualiser le début de l’occupation
  • Des liens utiles pour mieux connaître le déroulé de l’occupation
  • Le site web du collectif occupant (s’il y en a un)
  • Les pages sur les réseaux sociaux (s’il y en a)

L’erreur étant humaine et un tel exercice demandant beaucoup de veille et de renseignements, il est tout à fait possible que malgré le soin que nous avons pris à réaliser cet annuaire, certaines informations soient erronées ou plus d’actualité. Nous ne sommes pas à l’abri non plus d’un oubli et nous vous prions de bien vouloir nous en excuser d’avance. Si vous vous retrouvez dans l’un de ces cas, merci de nous écrire en utilisant l’encart dédié en bas de la page.

Vous souhaitez contribuer ?
Merci pour votre aide !

Un oubli, une erreur, une modification ?
Nous comptons sur vous pour enrichir et optimiser cet annuaire. Nous sommes à votre écoute !

Découvrez notre équipe, notre philosophie, nos valeurs, notre ambition…