Notre projet vous intéresse ? Vous souhaitez y contribuer ? Écrivez-nous : contact@archipelduvivant.org

FICHE PÉDAGOGIQUE

COMMUNICATION NON-VIOLENTE

par Ariane Vitou

Communication non-violente ?

 

Dans la dynamique de changement systémique dans laquelle nous nous trouvons, nous devons faire le deuil d’un monde qui prend fin, et ce processus suppose un important travail émotionnel et relationnel pour devenir des communautés solidaires et résilientes. Ce travail, la communication non-violente peut nous aider à l’engager.

La communication non violente (CNV) est un processus de communication élaboré par le psychologue américain Marshall B. Rosenberg, qui facilite le dialogue, la coopération et la résolution des conflits. Il expérimente ce processus dans les années 60 dans l’intention de réduire et supprimer la ségrégation dans les écoles aux Etats-Unis. Aujourd’hui, la CNV est diffusée et enseignée dans une quarantaine de pays.

Inspirée par le mouvement de Gandhi et par les travaux du psychologue Carl Rogers, la CNV vise à communiquer avec l’autre sans lui nuire. Ses fondements sont l’empathie, l’authenticité et la responsabilité. C’est une démarche individuelle à impact collectif : exprimer ses émotions et ses besoins, réfléchir avant d’agir, accepter l’autre sans jugement et l’écouter pour mieux coexister en société. La CNV s’avère un outil puissant pour créer une dynamique de confiance où l’énergie individuelle et l’intelligence collective, dégagées des pollutions relationnelles, peuvent être libérées au profit du projet commun : construire ensemble un nouveau modèle de société.

En France, le Centre pour la Communication Non Violente a pour objectif, en promouvant la méthode, de développer une éthique de vie fondée sur l’empathie et la bienveillance, et un projet pour une société pacifiée. 

Quels sont les principes de la CNV ?

Le problème, selon Marshall Rosenberg, est que « nous avons appris à parler mais pas à communiquer ». De là, souvent, une agressivité verbale et des conflits, nés d’un manque de clarté dans l’expression de son besoin ou bien d’une incompréhension des besoins de l’autre. La CNV donne des moyens concrets et profonds permettant de retrouver une qualité de relation à soi et à l’autre. Elle vise à rétablir l’équilibre intérieur permettant de construire l’harmonie extérieure. Elle incite à chercher avant tout à assumer la responsabilité de ses choix et à améliorer la qualité relationnelle en désamorçant tout conflit inutile.

Le processus de Communication NonViolente peut être utilisé de trois manières :

  • communiquer avec soi-même pour clarifier ce qui se passe en soi (auto-empathie ou écoute de soi et de ses besoins) ;
  • communiquer vers l’autre d’une manière qui favorise la compréhension et l’acceptation du message (expression authentique);
  • recevoir un message de l’autre, l’écouter d’une manière qui favorise le dialogue quelle que soit sa manière de s’exprimer (empathie et non-jugement).

La CNV, en pratique ?

Pour faire de la CNV un véritable levier de transformation de sa relation à soi-même et aux autres, une pratique au quotien s’avère nécessaire. La lecture constitue une première étape, mais se former et pratiquer régulièrement apporte beaucoup plus de compréhension en profondeur de ce qui se joue dans les relations et en nous-mêmes. Dans les moments de tension, nous pouvons facilement retomber dans nos anciens schémas de fonctionnement, considérer l’autre comme le responsable de ce que l’on ressent, juger, généraliser, agresser ou fuir. Seule une pratique régulière permet de véritablement intégrer et rayonner les principes de la CNV.

La CNV est constituée de quatre étapes :

  1. Observation des faits, de façon neutre : la CNV recommande de parler de faits concrets pour décrire les événements plutôt que de juger ou d’interpréter.
  2. Identification et expression des sentiments : la CNV invite à développer l’intelligence émotionnelle pour accueillir et exprimer toute la palette des émotions et leurs messages. Cela implique notamment d’utiliser le « je » pour s’exprimer de façon authentique et en ouverture.
  3. Reconnaissance des besoins, révélés par les sentiments : universels et vitaux, ils constituent un terrain sur lequel les êtres humains peuvent se comprendre.
  4. Formulation d’une demande claire, concrète, positive et négociable : une demande ouverte, sans exigence, permet de passer à l’action pour satisfaire tous les besoins en présence.

Langage chacal vs. girafe

Marshall Rosenberg illustre les deux types de communication les plus fréquemment employés par deux animaux (chacal et girafe) : le langage Chacal est basé sur la domination ; le langage Girafe sur la coopération et la CNV.

Par exemple : Votre enfant laisse ses vêtements un peu partout dans la maison et vous aimeriez bien qu’il range un peu ses affaires.

En langage Chacal, la demande de rangement pourrait être : « Tu es insupportable de laisser trainer tes affaires comme ça, tu n’as aucun respect pour les autres personnes qui vivent ici, tu ne penses vraiment qu’à toi… surtout que tu es le premier à trouver que c’est plus agréable quand c’est rangé, je ne te comprends pas… »

Le langage Girafe déploie les quatre étapes et permet à l’autre de décider, en toute liberté de répondre « oui » ou « non » à la demande exprimée : « Lorsque tu laisses tes vêtements dans le salon [observation], je suis de mauvaise humeur [expression] car j’ai besoin de plus d’ordre dans les pièces que nous partageons [besoin précisé]. « Pourrais−tu, s’il te plaît, prendre tes affaires et les mettre dans ta chambre ? » [demande précise et concrète].

En utilisant ces quatre points et en aidant l’autre à faire de même, un courant de communication qui débouche naturellement sur la bienveillance peut être établi.

L’utilisation de la CNV dans le champ sociétal

De nombreux acteurs engagés dans le changement de modèle voient dans la CNV un outil indispensable à la création d’un projet collectif durable. Des collectifs tels que l’Université du Nous ou le Mouvement pour une Alternative non-violente intègrent et diffusent ces principes. Le mouvement Colibris a été co-fondé par Isabelle Desplats, praticienne en qualité relationnelle, qui a intégré les principes de la CNV à la démarche.

Au sein d’Alternatiba, lors du camp climat (campclimat.eu) à l’été 2020, les activistes ont été formés à la CNV. « À Marseille, nous avons créé un groupe de travail autour du bien-être militant, explique Bruno Samuel membre de l’antenne locale. Dans cette lutte liée à l’urgence climatique, certains peuvent dérailler. La CNV aide à prévenir les risques liés au militantisme : burn-out, éco-anxiété, conflits dans le mouvement… ».

Découvrez notre sélection de formations pour mieux communiquer

Communication bienveillante, gestion des conflits…

 Focus: la théorie des besoins fondamentaux de l’être humain

Marshall Rosenberg s’appuie également sur les travaux de l’économiste chilien Manfred Max-Neef, qui défend que les besoins humains sont finis :

« On croit traditionnellement que les besoins humains tendent à être infinis, qu’ils changent tout le temps, qu’ils sont différents dans chaque culture ou environnement et qu’ils sont différents à chaque période historique. Il est suggéré ici que ces hypothèses sont inexactes, car elles sont le produit d’une lacune conceptuelle. » Max-Neef met au jour la distinction entre, d’une part, les besoins humains, et d’autre part, les choses par lesquelles nous satisfaisons nos besoins. Par exemple, selon Max-Neef, la nourriture n’est pas un besoin mais un « combleur » qui répond à notre besoin de subsistance.

Ses recherches lui ont permis d’identifier neuf Besoins Humains Fondamentaux : Subsistance, Protection, Affection, Compréhension, Participation, Oisiveté, Création, Identité, Liberté.

Les livres incontournables

Cessez d’être gentil, soyez vrai 

T. Ansembourg

Les Éditions de l’Homme – 2013

La communication non-violente

N. Achard

Éditions Marabout – 2020

Les mots sont des fenêtres

M. Rosenberg

Éditions La Découverte – 2016

La communication non-violente au quotidien

M. Rosenberg

Éditions Jouvence  – 2018

Pour aller plus loin…

D’autres fiches pédagogiques susceptibles de vous intéresser !

Démocratie

Permaculture

Résilience

Écologie

D’autres ressources utiles pour poursuivre la réflexion et passer à l’action.

Annuaires

Écovillages, villages engagés vers l’autonomie, ZAD, fermes bio, ressourceries, monnaies alternatives…

Médiathèque

Livres, guides pratiques, magazines, médias online, documentaires, films, chaines YouTube, podcasts, séries…

Kits

Résilience alimentaire, sobriété énergétique, purification de l’eau, low-tech, stocks, plantes médicinales, secourisme…

Formations

Permaculture, botanique, art de vie sauvage, orientation, construction naturelle, communication bienveillante…

Vous souhaitez contribuer ?
Merci pour votre aide !

Un livre, une vidéo, une autre ressource que vous nous recommandez pour enrichir ce contenu ? Une remarque, un complément d'information que vous jugez utile ? Nous sommes à votre écoute !

Découvrez notre équipe, notre philosophie, nos valeurs, notre ambition…