Notre projet vous intéresse ? Vous souhaitez y contribuer ? Écrivez-nous : contact@archipelduvivant.org

NOTRE ÉQUIPE

Notre équipe Coeur

Si vous souhaitez rejoindre notre super équipe, écrivez-nous : contact@archipelduvivant.org ! 😉

Moko

Membre fondateur de L’Archipel du Vivant

Sa bio

Révolté épris de justice autant sociale qu’écologique, je suis passé par une prise de conscience écologiste en 2015 avec le film Demain, puis rapidement après par la collapsologie avec les Thinkerview de Pablo Servigne, Philippe Bihouix et Jean-Marc Jancovicci. Et enfin, l’écologisme radical avec les livres des éditions Libre. Je me suis impliqué dans les luttes, sociales et écologistes, dans divers mouvements (Gilets Jaunes, Extinction Rebellion …).
J’écris occasionnellement des textes sur les limites et les aspects malsains des sociétés actuelles, mais aussi sur les pistes et les alternatives pouvant faire émerger des sociétés plus justes, résilientes et soutenables, donc pérennes. Je m’implique aussi dans une association faisant la promotion des jardins-forêts et accompagnant des projets d’implantation locale.
Je développe également avec un proche un lieu où nous souhaitons recréer de la résilience et de l’autonomie à l’échelle locale, voire territoriale, qui servira potentiellement pour l’accueil et l’apprentissage de savoirs liés à la permaculture.

«Quand le dernier arbre sera abattu, le dernier poisson capturé et la dernière rivière empoisonnée, alors le visage pâle comprendra que l’argent ne se mange pas.» Sitting Bull

Crédit image : l’arbre de vie, réalisée par Raphaël Toussaint.

Naomi Siméon

Membre fondatrice de L’Archipel du Vivant

Sa bio

J’ai toujours été sensible à notre rapport au vivant. J’ai toujours ressenti que nous vivions dans un monde étrange, inadapté, déshumanisé. Après avoir passé un an en classe préparatoire Bcpst, j’ai voulu agir plus concrètement dans ce monde, trouver ma place. Je suis donc partie en Roumanie pour un service civique. J’ai pu me rendre compte de l’injustice sociale, des inégalités existantes, du dysfonctionnement d’un système. J’ai continué ma voie dans la biologie pour terminer mes études avec un master pluridisciplinaire en environnement : Giebiote. Malgré mes études, j’ai compris que beaucoup de choses n’étaient pas clairement dîtes. J’ai reçu comme cadeau le livre de Pablo Servigne “comment tout peut s’effondrer”, je l’ai lu difficilement, comprenant que tout était lié, que nous avions abusé de ce mode de vie. Aujourd’hui je me considère comme une actrice du changement et une amoureuse du vivant. J’apporte ma contribution, je suis végétarienne, j’aspire à vivre simplement, même si mon choix de vie n’aura peut être pas d’impact. Je suis contributrice au site Boutique végétale ou j’écris des articles sur la botanique, j’ai été membre d’Alsace Nature (France Nature Environnement). J’aime méditer, dessiner, l’art est selon moi une porte de sortie de ce monde de fous. J’agis maintenant dans ce beau projet de l’Archipel du Vivant, une utopie concrète, un rêve éveillé mais lucide.

  

Jean-Christophe Anna

Membre fondateur de L’Archipel du Vivant

Sa bio

Rebelle amoureux du Vivant, j’ai abandonné mon activité professionnelle principale en août 2019 afin de consacrer tout mon temps, mon énergie et mon audace à cette mission aussi folle que noble : sauver la vie sur Terre. Déjà conscient que notre monde ne tournait pas bien rond, j’ai créé le site “2017-2037 : 20 ans pour tout changer” en pleine campagne présidentielle afin d’alerter sur les enjeux, dangers et défis à relever au XXIème siècle. C’est en découvrant NEXT, Thinkerview et LE livre “Comment tout peut s’effondrer” que j’ai pu comprendre que les pièces du puzzle étaient toutes interconnectées et que nous n’avions pas 20 ans devant nous.

Membre fondateur du projet d’écolieu strasbourgeois “EurOasis”, j’ai lancé en 2018 le projet citoyen “Strasbourg GO” pour éveiller les consciences sur les risques systémiques. En avril 2019, j’ai créé le site web “Effondrement & Renaissance”. Début 2020, j’ai rédigé la partie écologique et résilience – alimentaire, hydrique, énergétique, sanitaire, climatique, économique et financière – du programme d’une liste citoyenne sans étiquette aux Municipales à Strasbourg. Et dans la foulée, j’ai proposé à Mathieu et Thomas, vite rejoints par Naomi, Moko et Nicolas, de lancer ensemble L’Archipel du Vivant.
«L’utopie n’est pas l’irréalisable, mais l’irréalisé.» Théodore Monod.

Auteur du livre
Le climat n’est pas le bon combat

Mathieu Kuntz

Membre fondateur de L’Archipel du Vivant

Sa bio

Jeune habitant de la Terre, je débarque dans un monde que je découvre depuis plusieurs années, aller bien mal, et je m’emploie depuis à agir, de tout mon être et de diverses manières, pour le rendre réellement juste, soutenable et enviable.

Après plusieurs prises de consciences de différents enjeux écologiques, sociaux et sociétaux, et d’effondrement, je continue de m’informer, d’en apprendre et comprendre plus chaque jour.

Parmi les premiers membres de Youth For Climate France, je me suis beaucoup engagé avec divers mouvements associatifs et militants (YFC, Extinction Rebellion, Gilets Jaunes, La Bascule, Alternatiba, Low Tech Lab…). J’ai co-organisé les assises nationales de Youth For Climate à Grenoble (octobre 2019), et j’ai participé à de nombreux évènements et rencontres, avec des acteurs de milieux très différents.

Candidat tête de liste d’une liste citoyenne que j’ai montée pour les élections municipales 2020, je suis aujourd’hui conseiller municipal à Saint-Martin-d’Uriage (Sans étiquette).

J’aménage actuellement mes études pour continuer de me former dans plusieurs domaines essentiels à mes yeux pour le monde que je souhaite construire (permaculture, intelligence collective, facilitation, économie, sciences, prospective, hypnose etc.), et pour m’investir dans différents projets, notamment l’Archipel du Vivant.

Thomas Kuntz 

Membre fondateur de L’Archipel du Vivant

Sa bio

Curieux depuis toujours, ce qui me motive à agir est mon envie débordante de comprendre le monde et de le rendre meilleur. C’est cela qui m’a fait me passionner pour l’informatique dès le plus jeune âge, avant de me pousser vers des thématiques aussi diverses que l’éducation, l’écologie, la démocratie, les inégalités, mais aussi la psychologie, la philosophie, le développement personnel ou l’économie, afin d’essayer de comprendre et d’améliorer la société dans son ensemble.

J’ai fait partie des premiers à rejoindre le mouvement Youth For Climate, j’ai contribué à sa structuration au niveau national et international, ainsi qu’au lancement et à l’animation du groupe local de Grenoble. Actuellement en année de césure avant le début de mes études supérieures, j’ai co-organisé un des congrès nationaux de Youth For Climate à Grenoble en octobre 2019. J’ai aussi participé à de nombreuses actions avec des acteurs variés comme Extinction Rebellion, des Gilets Jaunes, La Bascule, Alternatiba, CPLC ou d’autres luttes locales.

Ma prise de conscience, qui continue aujourd’hui au fil de mes lecutres et apprentissages, me mena progressivement d’un engament centré sur le climat à la collapsologie, puis à l’écologie radicale. Je dédie depuis mars 2020 la plupart de mon temps à L’Archipel du Vivant, poussé par le désir de contribuer à l’avènement d’une société plus juste, plus soutenable et plus désirable.

 

Nos Contributrices et contributeurs ponctuelle·s

Si vous souhaitez faire partie de nos contributrices et contributeurs, écrivez-nous : contact@archipelduvivant.org ! 😉

Tom Howells
Designer – Directeur artistique
Conception du logo de L’Archipel du Vivant

Sa bio

From an early age I have enjoyed sketching, creating and building things. I was born and raised in Hong Kong, little did I know then that my passion would come full circle. After studying industrial design in the UK and a stint in the aerospace industry, I returned to China to work in product development, collaborating closely with the emerging economic and manufacturing superpower on a whole range of products. 

From electronic items for the likes of Philips, furniture with design legend Philippe Starck, to snowboarding and kiteboarding products for market leading brands, it’s been more than 10 years packed with adventures. Traveling to factories in remote parts of Asia, and developing some excellent products with very interesting characters, has been hugely rewarding – It’s these sort of adventures in design and production that make me tick!

The return to Europe, and the establishment of ‘Howells’ is the culmination of my years in the design industry. My experience coordinating design projects from beginning to end is like no other, and I believe this differentiates me from my counterparts. That’s why it’s important to me to remain very hands-on all along a project, from concept sketches into 3D with Solidworks, creating 3D prints and models for rapid prototyping, and liaising with manufacturing to get the product to market. Berlin is the perfect place to gain inspiration, and its youthful energy drives every day forward, even in the coldest part of winter!

Nicolas Hassanaly
Ambassadeur de L’Archipel du Vivant

  • Visite des écovillages et écolieux
Sa bio

Victor Locuratolo – Vito
Architecte – Urbaniste – Dessinateur – Auteur
Dessin de la Fresque en home page

Sa bio

Victor Locuratolo, alias Vito, est né à Lille en 1982. Diplômé en architecture et en urbanisme en 2006 (à l’ENSA de Grenoble), il travaille quelques années dans le domaine avant de se consacrer pleinement à la réalisation de livres illustrés humoristiques.

Ses thèmes de prédilection : la gentrification, l’étalement urbain, l’uniformisation culturelle, la nostalgie des sociétés traditionnelles, etc.

Vito s’inscrit  dans la lignée des dessinateurs  écologistes des années 70, pour qui le problème est avant tout une question d’échelle, et donc d’esthétique : C’est l’accélération des flux, l’individualisme forcené et la démesure matérielle qui nous privent de la beauté du monde.

Ses ouvrages ne se contentent cependant pas de dénoncer la folie consumériste contemporaine, ils proposent aussi – et avec beaucoup d’autodérision – un panel de pistes et de solutions collectives susceptibles de réinventer notre rapport à la ville et au territoire.

Désormais dessinateur régulier du journal de la Décroissance, Vito publie au printemps 2020 un quatrième livre illustré portant sur la révolution écologique, intitulé à juste titre Utopique ! 

Bibliographie : 

Le Paris de Vito, 2015 (autoédition). Nominé au festival du carnet de Voyage de Clermont-Ferrand

Villes Nomades, 2016  (autoédition).

Palimpseste, un regard sur la France contemporaine, 2018 (éditions Nomades). Nominé au festival international de géographie.

Utopique ! , 2020 (autoédition).

Notre projet

Notre vision, notre mission, notre triple ambition…
vous saurez tout.

Participez

Vous pouvez vous aussi contribuer à notre projet en participant à l’aventure L’Archipel du Vivant !

Notre Newsletter

Découvrez notre équipe, notre philosophie, nos valeurs, notre ambition…